Vous êtes ici : Accueil > Métier de l’élève > Vie Scolaire et Socle Commun > Réussite de l’élève > ACCOMPAGNEMENT D’ELEVES EN DIFFICULTE

Documents joints

Publié : 28 novembre 2005

ACCOMPAGNEMENT D’ELEVES EN DIFFICULTE

Une méthode de repérage et de suivi des élèves qui rencontrent des difficultés

Cette méthode a été mise au point pour venir en aide à de jeunes élèves de lycée professionnel (2nde voire terminale BEP), auxquels la "classique" feuille de suivi journalière ne correspond pas.

Cette méthode est expérimentée depuis maintenant 4 années scolaires.
Dès le milieu du 1er trimestre, des bilans CPE/PP permettent de repérer les élèves qui semblent présenter des troubles scolaires, de comportement ou d’autres difficultés. Les élèves sont alors orientés vers les spécialistes adéquats (CPE, AS, COP, médecin scolaire,...). En cas de difficultés scolaires par manque de travail personnel ou de méthode ainsi qu’en cas de troubles du comportement(agitation, retards et absences, relations aux adultes,...), les élèves sont reçus par le CPE qui ouvre un dossier particulier et confidentiel dans lequel seront insérées toutes les pièces utiles concernant chaque jeune ainsi repéré. Lors de ce premier entretien, le CPE remet au jeune qu’il reçoit une double fiche intitulée : "Autodiagnostic". Chaque jeune est ensuite à nouveau reçu en entretien par le CPE. La fiche "autodiagnostic" remplie (l’élève y a pointé ses propres difficultés) sert de base à ce second entretien.
Suite à cette deuxième entrevue, il peut être décidé, avec l’accord indispensable de l’élève, de mettre en route un dossier de suivi individualisé. En fait les points de progrès constituant le dossier sont ceux que le jeune a pointé dans son autodiagnostic.
Ce dossier de suivi est individualisé et hebdomadaire pour plusieurs raisons :
1. Chaque jeune est unique dans sa difficulté
2. Associer l’élève dans la démarche, c’est déjà valider ce qu’il a pointé dans l’autodiagnostic
3. Les jeunes de BEP sont "trop grands" pour accepter de venir déposer tous les jours leur petite feuille...
4. Le CPE doit réceptionner lui-même le dossier (ce qui implique une prise de rendez-vous au moment de la remise du dossier) et s’accorder avec l’élève le temps d’un entretien bilan
Ce dossier est bien présenté comme étant temporaire. C’est en quelque sorte une "béquille" que l’on prête à un élève. L’équipe pédagogique est associée en amont du projet dans la prise de décision, pendant la période choisie (remplir à chaque cours) et en aval du soutien par l’intermédiaire du PP.
Cet outil ne saurait sans doute par répondre aux soucis de plus jeunes élèves (6ème et 5ème) parce que trop lourd à gérer (capacité à s’auto-évaluer, longueur de la semaine) ni à des élèves plus âgés qui risqueraient de se sentir infantilisés par une telle méthode. Cependant, pour la tranche d’âge (2nde et très exceptionnellement terminale BEP)à laquelle nous proposons ce dossier, nous obtenons des résultats très satisfaisants.
Ci-joints : Page de garde du dossier de suivi - 3 exemples de fiches de suivi et 2 modèles de fiches "bilan".

Sophie HEBERT - LP M. SEMBAT - SOTTEVILLE LES ROUEN