Vous êtes ici : Accueil > Politique éducative > Egalité filles garçons > Enseigner l’Egalité Filles Garçons
Publié : 4 décembre

Enseigner l’Egalité Filles Garçons

Présentation d’un ouvrage par François Jarraud sur le Café Pédagogique

Egalité filles - garçons : Manuel de combat

Pour construire l’égalité filles - garçons à l’école, il y a ceux qui invitent à attendre que les choses s’arrangent toutes seules, ceux qui utilisent le thème pour faire de la communication, ceux qui pensent que l’école ne peut pas faire grand chose. Il y a aussi ceux qui sont pour le maintien des inégalités et qui dénoncent "l’idéologie du genre". Et puis il y a ceux qui se battent pour l’égalité. Pour ceux-là, "Enseigner l’égalité filles - garçons" (Dunod) est plus qu’une "boite à outils". C’est un véritable manuel de combat qui s’attaque de façon très frontale aux inégalités et n’hésite pas à traiter des questions les plus vives, au risque, pour l’éditeur, de heurter les traditionalistes....

"L’objectif de ce manuel est double : comprendre que le système de genre et les inégalités entre les sexes se reproduisent à l’école (et donc que les enseignants y prennent part) ; envisager comment les enseignants peuvent participer à la construction de l’égalité des sexes". Pour cela ce manuel fait appel à la pédagogie critique de la norme, c’ets à dire le questionnement des normes, et à la pédagogie inclusive. Les auteurs , NA. Idrissi, F.Gallot et G. Pasquier, s’opposent à la pédagogie de la tolérance qui "met en place des adaptations de circonstances.. supposés compenser l’inégalité".

Comme tout bon manuel de combat, l’ouvrage aborde les questions de façon frontale et multiplie les fiches pratiques. C’est en situation, dans la classe, lors du conseil de classe, au moment de l’orientation, quand on construit une leçon, que l’ouvrage donne des indications concrètes pour construire l’égalité.

A la grande fureur de certains, l’ouvrage aborde le concept de genre par un exercice simple qui en dit long sur l’ouvrage : observons attentivement l’Ecole comme institution. Que nous apprend elle sur le genre ? "Les métiers subalternes sont quasiment toujours réservés aux femmes et plus spécifiquement aux femmes racisées", rappelle l’ouvrage (qui se situe dans l’intersectionnel). L’expression "école maternelle" rappelle les stéréotypes de genre. Les disciplines scolaires sont elles aussi genrées. Voilà une entrée en matière qui invite à interroger les stéréotypes, une démarche souvent reprise en fiches pratiques dans l’ouvrage.

Après cette phase d’introspection pour l’enseignant, l’ouvrage est totalement consacré à des applications concrètes en classe. Il invite par exemple à mettre en place des système simples pour donner la parole en classe de façon égale aux filles et aux garçons, ou encore à réfléchir à au placement des élèves pour construire une gestion de l’espace égalitaire ou encore, à l’école maternelle, à éviter que les coins jeux soient genrés. Des conseils sont aussi donnés pour la communication vers les parents (ne plus mettre "père et mère" dans un formulaire mais "responsables légaux" par exemple) ou la gestion de la cour de récréation.

Tout un chapitre s’intéresse à l’éducation à la sexualité. Les auteurs abordent la question des personnes intersexe ou l’accueil des élèves trans. Ils invitent à une réflexion avec les élèves sur les normes sexuelles. Ce travail peut aussi être fait à partir de chansons ou de littérature de jeunesse comme les auteurs le montrent.

Et là on commence à entrer dans les disciplines scolaires. C’est par la litérature par exemple que les auteurs invitent à parler sexualité (en lycée). Ou encore en histoire qu’ils amènent les élèves à respecter la diversité sexuelle.

Peut-être que les chapitres les plus nouveaux sont ceux qui demandent aux enseignants de changer leurs pratiques pour l’orientation. Ainsi tout un travail est proposé sur le conseil de classe pour prendre en considération les effets des stéréotypes.

L’ouvrage est efficace et courageux. Peut-être n’invite-il pas assez à tenir compte de l’environnement dans lequel agit l’enseignant et des résistances qu’il va rencontrer dès lors qu’il s’attaquera aux stéréotypes. Alors que les programmes du lycée, particulièrement dans les disciplines "citoyennes", font le choix des démarches et des approches rétrogrades, i faut souligner le courage de Dunod de proposer une "boite à outils" aussi efficace.

François Jarraud

Naïma Anka Idriss, Fanny Gallot, Gaël Pasquier, Enseigner l’égalité filles - garçons, Dunod, ISBN 978-2-10-077108-0